P’TIT QUINQUIN (DVD)

un film de Bruno Dumont

Une enquête policière extravagante, improbable et burlesque autour d’étranges crimes aux abords d’un village côtier du Boulonnais en proie au mal, et d’une bande de jeunes crapules menée par P’tit Quinquin et Eve, son amoureuse.

Quand Bruno Dumont (L’humanité, Camille Claudel, 1915) se met en tête de réaliser une mini-série policière, il faut bien évidemment s’attendre à ce que ça ne ressemble à rien de connu. Le cinéaste retrouve son territoire de prédilection, le Nord de la France, pour une enquête ubuesque et une galerie de personnages hauts en couleurs, comme d’habitude incarnés par des acteurs non professionnels. Le crime ne paie peut-être pas mais, dans P’TIT  QUINQUIN, il vous fera hurler de rire.

 



 

 

 
  • Tout Public
  • Genre : Fiction
  • Année de production : 2014
  • Sortie salles France : 18/09/2014
  • Sortie DVD : 21/10/2014
  • Durée : 3 h 20min
  • Pays : France
  • Festival(s) : Festival de Cannes 2014 - La Quinzaine des Réalisateurs

Galerie Photo :

PTIT_QUINQUIN_04
PTIT_QUINQUIN_05
PTIT_QUINQUIN_01
PTIT_QUINQUIN_00
PTIT_QUINQUIN_03
PTIT_QUINQUIN_02

Le DVD :

Bonus :

Entretien de Bruno Dumont par Philippe Rouyer (20mn)


Spécificités techniques :

ZONE 2 ● 2 DVD 9 ● 204 MN ● COULEUR ● FORMAT IMAGE 2.39 ● VERSION ORIGINALE EN DOLBY STEREO 2.0 ET DOLBY DIGITAL 5.1
SOUS-TITRES FRANçAIS ET FRANçAIS POUR SOURDS ET MALENTENDANTS

Plus d'infos :

Critiques Presse :

« Un thriller désopilant. »
Télérama

« Bernard Pruvost, le meilleur gendarme que le cinéma français ait produit depuis De Funès ! »
Libération

« P'tit Quinquin est un Objet Filmique Non Identifié où True Detective aurait croisé Jacques Tati et les Deschiens. »
20 Minutes


Casting :

Bernard Pruvost
Philippe Jore
Alane Delhaye

Auteur :

Bruno Dumont

Bruno Dumont est né en 1958 dans le Nord, à Bailleul ("belle" en flamand). C'est dans cette petite ville des Flandres, entre Lille et Dunkerque, qu'il tourne ses deux premiers films, La vie de Jésus (1997) et L'humanité (1999). Deux longs métrages acclamés à Cannes, qui imposent d'emblée Bruno Dumont comme un cinéaste singulier, à rebours de la production française contemporaine. D'abord prof de philo au lycée, il apprend en même temps le métier de réalisateur en travaillant sur des films de commande. " J'ai filmé des bonbons, des cabines de tracteurs, des notaires, du jambon, des briques, du charbon... C'est là où j'ai appris à faire du cinéma, sans jamais en faire, par détour ! " Avec sa caméra et la grammaire visuelle qu'il maîtrise  désormais, Bruno Dumont laisse de côté les machines-outils et explore l'essence de l'homme, ce qui le motive, ce qui le rend profondément tragique. Des interrogations d'ordre sacré sur lesquelles le cinéaste porte un regard profane : il filme de façon brute les corps, les sensations, la nature, sans jamais intellectualiser, expliquer. Bien qu'il soit ancré dans une réalité très concrète (les acteurs ici sont souvent non professionnels), le cinéma de Bruno Dumont fuit le réalisme social. Ce que recherche plutôt le réalisateur, c'est la "douce lumière" tapie en chaque être humain malgré la laideur et la violence du monde.


Sa filmographie Blaq Out :